artekaria

Euskal Herriko
Arte Ataria

erakusketak

Hemen dragoiak daude

Mikel Otxoteko

Du 20 Septembre 2023
Au 07 Janvier 2024

hemen-dragoiak-daude
  • Salle des laboratoires
  • Entrée libre

Le projet Artea abian atteint sa quatrième édition en 2023 et Mikel Otxoteko est l'artiste qui y participe cette année, après que Nagore Amenabarro, Oier Iruretagoiena et Kimia Kamvari ont présenté leur travail lors des éditions précédentes. Ce programme d'exposition, organisé par Kutxa Fundazioa et San Telmo Museoa, met l'accent sur la création contemporaine, en donnant un coup de pouce aux artistes en phase de développement. Ainsi, cette année, nous aurons l'occasion de voir l'œuvre de Mikel Otxoteko dans l'exposition Aquí hay dragones (Ici, il y a des dragons).

À travers une recherche artistique impliquant du matériel audiovisuel, des sculptures, des installations, des cartes et de la documentation historique, l'exposition explore les facteurs qui ont été décisifs pour Saint-Pierre-et-Miquelon.

Elle sera visible au Laboratoire du 20 septembre 2023 au 7 janvier 2024, en accès libre aux heures d'ouverture du musée.

Voici le texte de Mikel Otxoteko pour la brochure:

"Hic sunt dracones (Voici les dragons) était l'expression utilisée dans les anciennes cartographies marines pour alerter les navigateurs sur les nombreux dangers de l'inconnu. Ainsi, la région subpolaire de Terre-Neuve était encore officiellement représentée sur la carte par un dragon écaillé. Cependant, dans ces eaux froides et lointaines, les Basques pêchent la morue et établissent, dès la fin du XVIe siècle, de petites colonies saisonnières, comme celle des îles Saint-Pierre et Miquelon. La morue salée servira à son tour, au cours des siècles suivants, de nourriture aux milliers d'esclaves travaillant dans les plantations de canne à sucre des Caraïbes, en particulier à Porto Rico.

Le port de Saint-Pierre, aujourd'hui territoire français d'outre-mer, était fréquenté par des marins de différentes nationalités. Même en 1971, les Basques et les Galiciens pouvaient être soignés dans un petit dispensaire où travaillait la jeune infirmière Margarita Olazabal, ma mère. Cependant, la diminution soudaine des prises due à la surpêche entraînera la fermeture des bancs de Terre-Neuve. Margarita est retournée à Donostia en 1975 avec plusieurs heures d'enregistrements Super-8 dans lesquels elle dépeint la vie sur l'île à un point historique de non-retour pour l'environnement, le mode de vie de ses habitants et leur souveraineté alimentaire.

Cette exposition se déroule sur ces îles cinquante ans plus tard, alors que ces mêmes habitants cherchent d'autres moyens de subsistance, isolés et presque oubliés dans leur territoire insulaire minimal".

Mikel Otxoteko

Mikel Otxoteko est un artiste et chercheur de Donostia. Il a reçu une mention internationale pour sa thèse de doctorat intitulée Audiovisual Arts and Neo-materialism à l'invitation du cinéaste Manuel DeLanda en tant que chercheur invité au Pratt Institute of Art & Design de New York. Il a développé des projets de recherche artistique tels que Dance & Drill ou Algunos cabos sueltos, qui se sont matérialisés par des projections et des expositions dans des lieux tels que le Musée d'Art Contemporain Les Abattoirs à Toulouse, le Centre del Carme Cultura Contemporánea à Valence ou The Rag Factory à Londres. Son dernier film documentaire, Invierno (2019), a été projeté dans des festivals internationaux tels que Cinespaña, Toulouse et Zinebi, Bilbao. Pour son projet Aquí hay dragones, il a effectué des séjours de production artistique sur les îles de Saint-Pierre et Miquelon et de Porto Rico, soutenus par le Centre interdisciplinaire d'études cÀƒôtières et le Programme Sea Grant, tous deux de l'Université de Porto Rico, et le Gouvernement basque.

Artea abian

Cette initiative vise à offrir le soutien et l'appui du musée San Telmo et de la Kutxa Fundazioa à des artistes qui, tout en étant au début de leur carrière professionnelle, ont suffisamment d'expérience pour entreprendre une présentation monographique de leur travail. L'objectif principal est de faciliter une première exposition individuelle dans un espace institutionnel ou muséal. Il répond ainsi à un besoin dans le contexte des arts plastiques et visuels, à savoir la mise en place d'espaces d'exposition et d'opportunités pour les artistes.

Cette proposition vise à combler une lacune dans le panorama artistique du Gipuzkoa en combinant les efforts des deux institutions, en reprenant la collaboration dans le domaine des expositions que le Musée San Telmo et la Caja de Ahorros Municipal ont réalisée dans les années soixante-dix et quatre-vingt. L'objectif principal est de présenter des artistes dont la carrière n'est pas encore totalement consolidée ou qui sont encore en phase de développement.

hemen-dragoiak-daude

San Telmo | Plaza Zuloaga, 1 - Donostia (Gipuzkoa)


bidaia-itsastar-bat-iruditan
Mikel Otxoteko, bigarren eskuinetik. Arg/ Iker Azurmendi / STM

Bidaia itsastar bat iruditan

21 Sept. | Miren Mujika Telleria [BERRIA.eus]

Mikel Otxotekok 'Hemen dragoiak daude' erakusketa zabaldu du Donostiako San Telmo museoan. Saint-Pierre eta Mikelune artxipelagoaren historia azaltzeko, ikus-entzunezko hainbat lan bildu ditu


Artekaria

Le portail de l'art en Euskal Herria

Ceci est le portail créé par le réseau ZAPART. Avec ARTEKARIA, nous voulons donner de la visibilité à l'incroyable richesse artistique et infrastructurelle de notre petit territoire basque (Euskal Herri osoa). En effet, il nous semble que dans un espace aussi réduit où se trouvent tant de musées (Artium, Oteiza, Beaux-Arts de Bilbo, Guggenheim…), de centres d'art (Uharte-zentroa, Tabakalera, Bilbaoarte…), de salles publiques et privées (Didam, Zitadela, Bastero, Portalea, Ospitalea, fondations) galeries traditionnelles ou d'artistes… avec tant de programmations et d'Åöuvres d'artistes visibles, la visualisation de cet ensemble n'est pas facile. Nous avons créé ce portail pour aider à remédier à ce manque.

Artekaria

Le réseau des artistes professionnel.le.s d'Euskal Herria

Zapart a pour objectif de mettre en réseau, de promouvoir le travail et de défendre les droits des artistes professionnel.le.s vivant et travaillant en Euskal Herri (sur les six territoires historiques que sont Araba, Bizkaia, Gipuzkoa, Lapurdi, Nafarroa et Zuberoa).